La période de l'orchestre de Jacques Hélian

 

 

Roger Courcel
chante dans l'orchestre de Jacques Hélian


 

Je tiens à remercier tout particulièrement Roland FAURE, sans qui cette rubrique concernant l'orchestre de Jacques Hélian dans lequel a chanté mon père, ne serait pas aussi complète. Toutes les informations citées sur cette page m'ont été amicalement données avec l'autorisation de les mettre sur mon site. Vous pouvez d'ailleurs les retrouver avec bien plus de détails sur l'excellent et remarquable site consacré à Jacques Hélian et son orchestre en cliquant sur le lien suivant : http://pagesperso-orange.fr/jacques-helian/



 
En Juin 1953 : Jean Marco, qui était le chanteur-vedette de l'orchestre, se tue dans un accident de la route. Jean-Louis Tristan lui succède.

1955 : les goûts du public évoluent et les salles sont un peu moins pleines. Hélian commence à avoir des problèmes de santé.

Eté 1956 : Hélian réduit la voilure et décide de s'orienter vers un big band de jazz qui fera aussi des chansons si le public les lui demande. Lou Darley reste, Tristan s'en va et en septembre Roger Courcel rejoint un orchestre d'excellence: A grands frais, Hélian a "signé" le batteur américain Kenny Clarke pour 2 ans ainsique le tromboniste Bill Tamper. Sont aussi au rendez-vous quelques pointures européennes: Raymond Fonsèque, Sadi, Jean Warland etc. Il est soutenu par le magazine "Jazz Hot".

Novembre 1956 : le pépin. Hélian subit l'ablation d'un rein qui va le tenir éloigné de l'orchestre pendant de longues semaines. Ses amis se mobilisent: Gérard Lévècque, puis Janot Morales qui abandonne son orchestre en Belgique. C'est lui qui dirigera l'orchestre dans un premier temps, puis ce sera Sadi à partir du 1er janvier 57.
Les amis sont là mais les charognards aussi : l'agent de Jacques Hélian refuse tous les contrats qui ne lui permettent pas d'avoir un dessous de table, prétextant que l'orchestre n'est pas libre. Il réduit ainsi le nombre de ses prestations et les difficultés financières commencent.

Février 1957 : Hélian revient enfin mais affaibli. Entre temps, peu, trop peu d'enregistrements ont  eu lieu. Quelques chansons, heureusement, avec Roger Courcel et Lou Darley, mais rien dans le domaine du jazz. Le gachis.

15 mars 1957 : concert au Capitole d'Orange. Ce sera le dernier. Epuisé et écoeuré, Hélian jette l'éponge. L'orchestre permanent aura tenu 13 ans.

Les chansons auxquelles participe Roger Courcel sont (avec dates d'enregistrements) :
  • Mon petit paradis (26/11/56)
  • Moby dick (28/12/56)
  • Quadrille au village (28/12/56)
  • Fais la danser (4/01/57)
  • Je me ballade dans Paname (9/01/57)
  • La fiancée du capitaine (30/01/57)

 


4 votes. Moyenne 4.25 sur 5.